« Tu ne PEUX PAS faire ça ! »

couple0couple1couple2couple3couple4couple5couple6

Publicités

Les véganes sont intolérant.es… Tout comme les féministes, les personnes LGBTQ+ et les xénophiles.

345

 

C’est compréhensible non ?

 

Alors POURQUOI la grande majorité des carnistes ne comprennent pas cela ? POURQUOI MÊME MA MEILLEURE AMIE, la plus ouverte de mes amis en Espagne sur ce sujet, me dit que ce n’est pas possible de dire ce genre de choses ?

Et POURQUOI il y a des véganes, qui devraient NORMALEMENT COMPRENDRE la réflexion derrière ce choix, qui disent « non mais l’alimentation n’est pas censée diviser le couple, moi je m’en fous si mon mari/ma femme met du gigot d’agneau dans le frigo et va au zoo le weekend avec les enfants. C’est ma vie, mon choix et je ne vais pas les obliger à vivre comme moi ».

Obliger, non… Un peu de respect peut être ?

[Enfin, si pour elleux, le véganisme c’est que de l’alimentation, c’est qu’il y a aussi un problème de connexion…]

Après je comprends que c’est difficile pour les personnes véganes qui le sont devenues assez tard, alors qu’ielles sont déjà marié.es et ont une famille. C’est sûr que c’est plus simple quand on est comme moi, libre et sans attache encore…

Et puis on n’a pas tous assez d’argent pour acheter un autre petit frigo pour les POA (produits d’origine animale) et on n’est pas tous dégoûté.es par le fait d’utiliser la même planche à pain, la même poêle, la même marmite, les mêmes couteaux, etc., que notre partenaire carniste qui les utilise pour couper, cuire, trancher de la viande et du fromage…

Je sais qu’il va y avoir quelques lecteurs choqué.es après cette dernière phrase, autant du côté des véganes, que des végétariens, carnistes et autres… Vous penserez sûrement que c’est de l’extrêmisme que de ne pas vouloir partager la même planche à pain, mais certain.es véganes trouvent vraiment cela écoeurant et c’est tout à fait compréhensible.

Ce n’est pourtant pas difficile de comprendre que c’est normal de ne pas vouloir vivre avec quelqu’un qui continue à financer le massacre des animaux, non ?

 

 

 

 

 

 

 

Le portrait-robot de la personne parfaite

vgavant

vgaprès

Bon, c’est de l’humour, hein, le prenez pas mal 😀

Maintenant que je suis en couple avec un carniste, je me rends compte à quel point c’est difficile de gérer ça. Je connais des couples où l’un est végéta*ien et l’autre est carniste, je sais que ça peut marcher, mais ça peut être bien compliqué aussi. Imaginez un couple ainsi qui a des enfants, le parent végéta*ien veut élever les enfants en tant que véganes, et les enfants grandissent en voyant l’autre parent manger des produits issus des animaux… C’est pas très cohérent.

Evidemment, si l’un est végéta*ien, non pas pour des raisons éthiques, mais pour des raisons de santé, ce n’est pas la même chose.

Mais si le partenaire végane cherche à abolir toutes les formes d’exploitation animale, c’est compliqué d’être avec un carniste ; si ce dernier pense à devenir végéta*ien ou végane, la relation peut marcher, mais sinon, et personnellement, je trouve que ça peut être très compliqué.

 

Vous en pensez quoi ?