Cube of Truth – Madrid

J’ai commencé à faire des Cubes de la Vérité à Madrid 😀 On en fait un minimum par semaine et on arrive à toucher un minimum de 50 personnes par cube qui nous disent clairement « je vais essayer de changer ». C’est en quelque sorte de l’activisme passif, puisque nous n’agressons pas les passants, ce sont eux qui s’approchent du cube et qui ont ensuite le choix d’écouter ce que nous leur disons ou non.

Pour la phobique social que je suis, je trouve que c’est une excellente thérapie, les cubes me forcent à sortir de ma coquille et à parler aux gens, pour les animaux.

Le début du dernier cube a été dur pour moi, j’ai parlé à 5 personnes à la suite qui m’ont sortie tous les arguments du carnisme et du spécisme et qui ne m’ont pas laissée débattre. A la 5ème personne j’étais au bord des larmes (faut que je travaille sur ce trop plein d’émotivité) et je suis rentrée dans le cube parce que j’en pouvais plus de la stupidité de certaines personnes T.T

Un résumé de ce qu’il s’est passé dimanche dernier !

(Et le weekend prochain il y a le cube géant de 24h à Berlin avec ma copine Maud ♥ ! Trop hâte :D)

 

cube1frcube2frcube3frcube4frcube5fr

Publicités

Défi Végane 21 jours J-3

défi1.png

défi2défi3défi4défi5défi6

Je précise que pendant tout le défi (tout comme depuis que je suis devenue végane), je me supplémente chaque jour en vitamine B12 (comme tout le monde devrait le faire, qu’on soit végane, végétarien.ne ou carniste) ainsi qu’en vitamine D, si je n’ai pas l’occasion de passer 20 minutes au soleil (toutes les personnes n’ayant pas la possibilité de s’exposer 20 minutes au soleil chaque jour devraient se supplémenter en vitamine D, peu importe leur alimentation).

Humour végane

humour carniste.png

 

Parce qu’on sait tous qu’une fois qu’une personne passe du côté sombre de la Force (ou devient végane), elle perd son humour à jamais ! Eh oui, il n’y a que les carnistes qui ont le droit de faire de l’humour ! Attention donc, si jamais vous faites de l’humour face à des carnistes, attendez-vous à ce qu’iels révoquent votre droit de faire des blagues. Tout le monde sait bien que les véganes sont des rabats-joies qui ne savent pas blaguer !

 

Ce dessin a été réalisé suite à une embrouille sur Twitter, et la végane du dessin est en fait @LulaMoralesMCF 🙂

Je promets de dire toute la vérité, et rien que la vérité.

smoke.png

 

Pendant longtemps, j’ai eu honte de penser ainsi, de ne pas vouloir de relation avec des personnes non-véganes, et je n’en parlais à personne. Et puis tout récemment, le sujet est arrivé dans mon groupe d’ami.es véganes et plusieurs d’entre elleux ont avoué qu’iels ne sortaient qu’avec des véganes : au moins ces personnes étaient déjà déconstruites (normalement) sur des sujets tels que le véganisme, le transféminisme, etc., il n’y avait donc pas de conflit, et il s’agissait donc de relations saines et équilibrées dès le début. Ce qui est ce qu’on recherche quasi tous.tes, non ?

De mon côté, ça peut également être des personnes qui ont entamé le processus vers le véganisme, qui sont en transition, ou des végétarien.nes qui visent le véganisme, ainsi que des carnistes qui sont ouverts au véganisme et au changement. Mais les « j’aime trop le bacon pour changer d’alimentation », ou bien « je ne comprends rien à ton combat » ou encore « les animaux sont inférieurs à nous », non merci.

Je précise que ce dessin représente mon cas, mon choix, ma vie. Il y a des personnes véganes qui n’ont aucun mal à vivre avec des carnistes et je trouve ça même admirable mais personnellement, je ne m’en pense pas capable. Et c’est okay, car nous sommes tous.tes différent.es, nous avons tous.tes traversé des expériences différentes. Je ne porte pas de jugement envers celleux qui ne pensent pas comme moi mais je m’attends du coup à ce que les autres à ce que les autres ne me jugent pas en me disant « c’est triste, peut être que tu vas passer à côté de l’amour de ta vie, MOI JE pense que tu devrais pas faire ça ». Mes valeurs passent avant la rencontre d’un.e amoureux.se. Il y a des personnes pour qui trouver l’amour est plus important que tout le reste, mais moi je fais passer mes valeurs avant l’amour. Je ne vais pas renoncer à la plus fondamentale de mes valeurs pour quelqu’un par amour, c’est niet.

J’ai eu envie de faire ce dessin (et cette comparaison pour aider à comprendre que c’est le choix de chacun.e) après m’être rendue compte que plein de véganes pensaient comme moi. Sortir avec une personne qui fume, tant qu’elle ne le fait pas en ma présence, au final, ça va. L’haleine qui pue le tabac, les fringues qui empestent également… C’est vivable. Mais partager ma vie avec quelqu’un qui est confortable dans l’idée d’exploiter des animaux, après que je lui ai expliqué qu’il y a une alternative, c’est mort.

Et vous ? En tant que végane, vous pensez quoi de ce sujet ? Vous vivez déjà avec un.e carniste ? Vous êtes célibataire et ne voyez aucun souci à partager votre vie avec un.e carniste ? Ou vous préférez avoir une « free animal cruelty home » (foyer libre de la souffrance animale) ?

Est ce qu’il y a déjà eu quelque chose par rapport au véganisme que vous aviez honte de révéler à votre entourage ?

 

 

Concours des 300 abonné.es

Salut les carencé.es 🙂

J’ai posté ce concours sur la page Facebook il y a quelques jours et je me suis rendue compte ce matin, en voulant désigner le/la gagnant.e, que je n’en avais même pas parlé sur le blog ! Donc je rajoute quelques jours de plus pour que les lecteurices ne me suivant pas sur Facebook puissent participer au concours 🙂

noel.png

En vous inspirant de ce dessin, vous devez imaginer ce que se disent le cerf et le père noël (et la meilleure proposition gagnera).

Je vais également demander à ma famille de choisir la proposition pour laquelle ils auront eu un coup de coeur ♥

GOOD LUCK HAVE FUN 😀

Before/after going vegan #1

Quand plusieurs personnes m’ont dit que leurs allergies aux animaux et au pollen avaient disparu au cours du temps, j’ai espéré que ça allait marcher pour moi aussi… Et ça a marché !!

 

J’étais devenue allergique aux chats vers mes 17 ans, ce qui n’avait pas de sens puisque jusqu’alors, je n’avais jamais eu aucun symptôme (et que je vivais le nez dans mes chats depuis mes 5 ans !). Je ne doutais pourtant pas une seconde que j’étais allergique aux chats (en même temps, il n’y avait pas trop de doute quand 5 minutes après avoir caressé mes chats, j’éternuais sans interruption ^^), contrairement à ma mère qui ignorait que les allergies pouvaient se présenter n’importe quand (du coup elle accusait la poussière dans ma chambre, prétexte pour elle pour que je range ma chambre…). C’était un calvaire d’aller chez des gens qui avaient des chats, et particulièrement chez ma soeur, qui a régulièrement entre 3 et 4 chats chez elle. 5 minutes chez elle, et j’avais déjà des réactions. Trois jours chez elle, j’étais malade comme si j’avais une grippe, des plaques rouges partout, des boutons qui grattaient et piquaient… C’était infernal.

L’allergie a disparu peu à peu. Je vis avec des chats depuis septembre (pas le choix, je voulais vivre avec des véganes, et les véganes ont souvent des colocataires à pattes ^^), et si au début je prenais tous les jours mes antihistaminiques, mes prises se sont ensuite espacées à un tous les deux jours, puis tous les quatre jours, puis une fois par semaine. Et maintenant, plus rien ! Je peux dormir avec les chats 🙂

Dire que j’ai failli payer une blinde cet été quand j’ai pris la décision de prendre un traitement pour réduire mon allergie -_- En fait, il suffisait juste d’arrêter les produits laitiers !

 

Et vous alors ? C’est quoi vos plus grands changements depuis que vous avez arrêté de manger des produits d’origine animale 🙂 ?