Violence

violence.png

 

Je pense que les carnistes ne se rendent pas compte à quel point ça peut être violent quand iels se mettent à plusieurs contre une personne végane…

Moi j’avais pas fait de repas familial depuis plusieurs mois, et j’avais oublié que je devais me taire quand ça parlait véganisme à table… J’ai jamais pu faire un seul repas de famille sans finir en larme, parce que je suis trop émotive, que je n’arrive pas à rester calme quand plusieurs membres de ma famille se déchaînent sur le véganisme et les fausses idées qu’ils en ont…

J’espère que ça ira mieux avec le temps, ou alors il faut juste que je retienne une bonne fois pour toutes de me taire dès qu’on parle de ça.

Mais ça me donne du courage de savoir qu’on passe tous.tes par ces repas de famille houleux.

Publicités

4 réflexions sur “Violence

  1. July dit :

    Nous sommes de plus en plus nombreux#OnEstEnsemble. J’ai pris du recul avec toutes ces personnes, famille ou amis. Lorsqu’on est face à un mur on ne peut rien y faire. La seule chose que j’ai trouvé c’est de me tourner vers d’autres personnes en affinité avec mes convictions, pour transformer le négatif en actes positifs. Et être enfin en accord avec moi-même.
    Merci pour ce blog réaliste et plein d’humour.
    #veganement

    Aimé par 1 personne

  2. Gladwood dit :

    Affronter les proches, qui ne veulent pas du tout entendre nos raisons, nos arguments, ce n’est vraiment pas une partie de plaisir… Dit toi, que ma belle-famille est des éleveurs, chasseurs… Je te laisse imaginer l’ambiance des repas !

    Et puis, a force d’être avec des véganes, d’avoir des discussions, de lire, me renseigner et de militer, j’ai appris à ne plus être victime de leurs avis. En quelques phrases, j’arrive à les remettre en place, même si ça ne se fait pas dans la douceur, avec eux, de toute façon, rien ne se fait en douceur.

    J'aime

  3. hakugei_ dit :

    Je découvre ton blog et je m’y reconnais beaucoup.
    Noël 2016 j’en ai chié (j’en ai déjà parlé sur twitwi, mais genre passer la soirée avec la dinde morte sous le nez, et presque rien de vegan à manger – on n’a pas pensé à me demander de recette, ni de ramener quelque-chose, on est parti du principe que je mangerais les légumes sans sauce qui servaient d’accompagnement…) et le plus dur : mon frère qui généralement me défend, s’est mis aussi à me sortir des arguments bidons (« les esquimaux mangent que de la viande, ils ont pas plus de cancers que nous » – euh, je m’en fous, je suis vegan pour les animaux…) Cette année je vais chez une amie beaucoup plus ouverte (même si elle est carniste, elle m’emmerde pas et elle fait l’effort de prévoir au moins une recette vegan, je L’AIME)

    J'aime

Un mot à dire :) ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s