Blagues véganes #1

blague.png

Publicités

Ce soir-là, je devais dîner chez mon frère…

lois lol.png

 

Quand quelqu’un de ton entourage apprend qu’un produit qu’il pensait végétalien est en fait végétarien (voire contient de la viande).

(Généralement, dans ce genre de cas, on me demande si pour une fois, je ne peux pas faire UNE exception. Après tout, ce n’est que de la poudre de lait, pas de la viande, n’est-ce pas 🙂 ? LOL.)

Eh oui, qui dit végétal ne veut pas nécessairement dire végétalien !

La plupart du temps, les produits dits végétaux sont généralement végétariens. Il faut TOUJOURS vérifier les étiquettes. Au début c’est chiant, on n’y pense pas toujours… On arrive à la maison, les bras chargés de course et là seulement on se rappelle de lire les étiquettes…

Et puis on apprend ; retourner le produit pour examiner l’étiquette devient un réflexe, apprendre à tout de suite repérer les mots « lait » et « oeuf » devient facile, commencer à se faire une liste de marques et/ou de produits qui ne sont pas végétaliens devient la base. Apprendre que peu de marques de chips sont végétaliennes (voire véganes si on boycotte l’utilisation de l’huile de palme), demander au serveur d’un restaurant non-vg si la sauce du plat est faite maison ou industrielle, puis demander à voir la boîte pour en vérifier les ingrédients (et au passage ne pas s’énerver devant les remarques des gens avec qui on est « olala mais tu exagères », « oula, tu es vraiment extrêmiste », etc.). Se rendre compte que 99% des biscuits vendus en magasin contiennent de la poudre de lait, et/ou des oeufs, et penser qu’on ne va plus rien pouvoir manger…

Pour au final redécouvrir la nourriture, réapprendre à savourer des textures et des goûts différents, avoir des orgasmes culinaires et vouloir ne plus rien manger d’autre que cet aliment extraordinaire qu’on a en bouche et qui met en éveil toutes nos papilles gustatives. Se mettre à la cuisine et réaliser ses premiers bounty, snickers, oréos et mars maison, comprendre que ne plus pouvoir manger de produits industriels n’est pas si grave et que c’est même un + pour la santé (voire pour le porte-monnaie).

Et enfin, apprendre à son entourage comment repérer les produits qui ne sont pas végétaliens 😀

Dessins faits entre juillet et septembre #3

 

bbr_art1abbr_art1bbbr_art1c

Ce dessin m’a été demandé par Noita pour illustrer son article sur les zones d’ombre du véganisme.

L’idéal, en devenant végéta*ien ou végane, c’est de demander de l’aide. Sur un forum, sur un groupe Facebook, à un ami ou une connaissance qui l’est aussi… Parce que pour les premières semaines (voire les premiers mois), personnellement, je trouve qu’il y a fort besoin de soutien, de conseils et d’aide.

 

 

bbrlttp

(ptn j’ai oublié de faire la colo des frites -_-‘)

Ces deux illustrations suivantes m’ont été demandées par Noita. Une pour la partager de suite, l’autre pour la mettre dans le journal. Si vous ne suivez donc pas Noita sur Twitter (ou que vous n’êtes pas sur Twitter ou que vous ne suivez pas trop ce que disent les gens), vous n’aurez donc pas vu passer la première version, et certain.es d’entre vous auront donc tout de suite crié au loup en voyant la deuxième version. Ce deuxième dessin n’est donc pas un appel à la grossophobie, en tout cas ce n’était pas mon intention de donner cette impression. J’essaie toujours de varier au maximum les personnages que j’utilise dans mes dessins (différentes ethnies, différents genres et orientations sexuelles, différentes morphologies, etc.) et j’apprécie donc mal le fait qu’on me dise que mes dessins soient un appel au sexisme, au racisme, à la grossophobie, etc.

Cela ne se voit peut-être pas à première vue, mais les personnages représentés sur ces deux dessins sont des enfants. S’il est vrai que personne végane ne veut pas nécessairement dire personne mince, il y a au contraire peu d’enfants végétaliens qui sont en surpoids, comparé au nombre d’enfants carnistes qui le sont. Et c’est CELA que mon dessin dénonce.

Dessins faits entre juillet et septembre #2

 

lttp2

 

D’après une histoire vraie qui s’est déroulée sous mes yeux ! J’ai eu envie de pleurer devant tant de dissonance cognitive, mais je n’ai rien pu dire (ou expliquer la bêtise de ce que je venais de voir), car on m’avait expressément dit que ça n’intéressait pas du tout que je parle de tout ce qui touche au véganisme.

bbr_art3.png

 

Ce dessin m’a été demandé par Noita pour illustrer son article sur les zones d’ombre du véganisme.

Beaucoup de gens me demandent si maintenant je vais supprimer de ma vie mes amis qui ne sont pas véganes. Mais non, ça ne marche pas comme cela… Les bons amis, ceux avec qui j’ai partagé tant de choses, je ne vais pas les rejeter comme ça parce qu’ils ne partagent pas ma vision des choses. Bien sûr, j’espère toujours qu’un jour ils ouvriront les yeux et deviendront à leur tour végane…

 

bbr1

Dès qu’il y a un souci de santé chez un végane/végétalien, la raison est tout de suite ÉVIDEMMENT l’alimentation de la personne. On s’en fiche qu’il y ait des milliers de personnes qui meurent en escaladant des montagnes, des millions d’enfants qui ont des soucis de santés ou qui meurent à cause de parents qui ne s’informent pas assez sur l’alimentation des enfants ; non, s’il y a un végétalien qui tombe malade ou qui meurt, il n’y a jamais d’autres raisons que celle de son alimentation, et ce sera toujours de cela dont tous les journaux parleront pendant DES JOURS.

bbr_art2.png

#SCCC : Sale Con.ne et Criminel.le de Carniste

Ce dessin m’a été demandé par Noita pour illustrer son article sur les zones d’ombre du véganisme.

Dans la Véganie, il y a beaucoup de jugement. Moi-même je jugeais beaucoup au début de ma transition. J’ai peu à peu changé ma vision des choses, notamment grâce au blog de Noita et aux vidéos de Jihem Doe et de Gurren Vegan, mais aussi parce que j’ai eu des amis qui sont devenus végétariens et qui sont venus me demander conseil sur leur nouvelle alimentation (donc bon, je pouvais pas trop leur répondre avec plein de jugement…). Je préférerai évidemment que les végétariens arrêtent de se voiler la face et deviennent véganes, ou que les welfaristes ne soient pas aussi hypocrites et aient davantage de principes, mais bon, ce qui compte, c’est qu’on soit ensemble #coeuraveclesdoigts.

Cette illustration dénonce un peu le jugement dont beaucoup de véganes font preuve avec les carnistes ; soyons d’accord, je ne suis pas vraiment d’accord avec le fait de classer les carnistes dans des cases « bon carniste » et « mauvais carniste » mais il faut bien reconnaître qu’il y en a qui veulent bouger les choses et d’autres qui préfèrent rester chez eux dans leur petit confort sans rien remettre en question…

 

 

Dessins faits entre juillet et septembre

Le premier numéro du journal Le Tofu Te Parle est sorti ce matin, je peux donc enfin publier les dessins que j’ai fait depuis 🙂 S’il n’y a pas eu beaucoup de mises à jour sur le blog ces derniers mois, c’est en grande partie parce que je dessinais beaucoup pour le journal, mais aussi des illustrations pour des articles du blog de ma Rédac-Chef (@Noitasilagel sur Facebook et Twitter). (bon et puis y’a aussi le fait que depuis septembre je bosse, je ne suis plus étudiante avec beaucoup d’heures de libre chaque jour. Maintenant quand je rentre chez moi, j’ai juste envie de dormir é_è)

Voici une partie des illustrations faites pour le journal (ma connexion rame tellement que bizarrement, je ne peux pas poster plus de 4 images, donc je vais faire plusieurs posts pour toutes les montrer ^^).

zen

L’illustration pour l’article de @La Carotte Masquée « 6 conseils pour rester zen ».

 

res

(C’est à partir de ce dessin que je suis devenue fan de la musique de Res Turner ^^)

Je tiens à signaler que l’intention de ce dessin n’est PAS de faire appel à la grossophobie !

raisons

On n’a pas tous les mêmes raisons, mais on est ensemble… (et on espère surtout que ceux qui le sont pas devenus pour les animaux, le deviendront à long terme !)

 

dossierveg1

Notre plus grand Gourou : Sieur Carotte ♥