« Respecte mon choix de manger de la viande »

Ce que tout carniste qui se respecte a déjà dit à un végane :

choix1choix2choix3choix4

 

Comment réagir face à cette situation avec un carniste ami ou un membre de la famille ? Je ne veux pas faire la guerre à tous ceux qui mangent de la viande, sous prétexte que je ne cautionne pas leurs actions…. Cela m’attriste qu’ils ne se rendent pas compte de l’absurdité de leurs actes, quand à côté ils me répètent qu’ils aiment les animaux.

Je sais que beaucoup de mes amis et de mon entourage partagent le même amour que j’ai pour les animaux ; ces personnes n’ont juste pas encore compris qu’aimer les animaux veut dire ne pas les manger, et j’espère vraiment qu’elles feront un jour la connexion.

[HS] Après, je sais qu’il y a des gens qui s’en foutent complètement des animaux et qui n’ont absolument aucune empathie ou compassion pour eux… Et c’est pour ces gens-là que je pense qu’il est important de parler également des arguments santé, pollution, déforestation, planète, faim dans le monde, etc. Je suis d’accord pour dire que c’est l’exploitation animale qui est la thématique la plus importante dans le véganisme, mais ce n’est pas pour autant qu’on ne devrait pas parler du reste… Mais je ferai une note à ce sujet.[/HS]

Collègue végéta*ien/végane, comment réagis-tu devant ce scénario ?

PS : j’ai lu récemment le blog d’une végétarienne éthique, qui répondait au commentaire d’une carniste « […] oui c’est ton choix et je le respecte […] » et j’étais ébahie… Comment une personne végétarienne, en transition vers le véganisme, peut dire ceci, si ce n’est pour garder son lectorat carniste sur son blog ?

Publicités

21 réflexions sur “« Respecte mon choix de manger de la viande »

  1. MonoCroc dit :

    Je suis végétarienne; néanmoins je le suis devenue un peu « par hasard ».
    J’ai justement toujours détesté ce discours que je trouve un brin moralisateur; même si je suis d’accord avec toi au fond. Je suis tombée sur un bouquin qui m’a touchée. Il n’était plus simplement question « d’animaux qu’on tue pour un burger » mais d’émotions réelles. De vraies anecdotes. Les animaux sont dotés de sentiments; ressentent. Jadis, bénévole à la SPA, j’ai toujours aimé les animaux; eu un vrai respect pour eux. Pourtant j’ai mangé de la viande toute ma vie.
    Tout ça a changé il y a seulement deux ans. Je vis même en colocation avec des mangeurs de poulet. Je n’achète ni ne cuisine leur rôti mais ne peux pas les empêcher de manger.
    Encore moins avec un discours culpabilisant qui ne m’a moi-même déjà pas convaincue à l’époque alors que les animaux ont toujours été toute ma vie. Néanmoins, depuis que j’ai changé mes habitudes, nous avons régulièrement discuté sur ce sujet & ils commencent tout doucement à réduire leur consommation. Ils ne se sont aperçus de rien & je me garderai bien de le leur faire remarquer.

    Consommer de la viande (poulet rôti, paupiettes de veau, ou encore manteau en cuir) semble « normale » dans notre société. Quel que soit l’opinion que nous pouvons avoir, personne n’est en droit d’interdire quoi que ce soit à qui que ce soit. Je ne supporterai pas qu’on m’interdise de manger ci ou ça. Même si, crois le bien, je comprends TOTALEMENT ton point de vue. Mais même si je ne suis que rapidement de passage par ici -ton article m’a interpellée- & que je ne connais pas du tout la personne que tu évoques dans ton billet en t’indignant parce qu’elle aurait dit respecter le fait que machin ou machine mange de la viande… Je la comprends aussi.
    Peut-être le mot n’est-il simplement pas adapté.

    Je n’ai pas de mots pour décrire ma haine pour le parti d’extrême droite de notre pays. Pourtant ils ont le droit d’être là & d’exprimer leurs idées, parfois nauséabondes.
    Dans l’idée, c’est la même chose. On n’est pas d’accord, on est outrés, indignés, révoltés, mais nous n’avons le droit de brimer personne pour voir le monde différemment. Nous ne pouvons qu’essayer de changer les choses, tout doucement. Tenter de montrer qu’il existe d’autres façons de vivre & qu’elles sont tout aussi agréables 🙂

    Puis je ne perds pas espoir. J’ai la sensation, en tout cas dans mon entourage proche, que les mentalité évoluent tout doucement…
    Après tout, qui peut réellement prétendre détenir la Vérité…

    Aimé par 1 personne

    • Mikachu dit :

      Salut MonoCroc 🙂 Je prévoie de faire un article sur l’intelligence des animaux, sur leur ressenti face à ce qui les entoure, mais je suis comme toi, moi aussi je suis passée de « simple animal écervelé » à « Hey tu savais que les cochons sont plus intelligents que les chiens ? Hey tu sais que les poules sont capables de reconnaître 100 visages différents ? Hey tu savais que les vaches développent un vrai rapport émotionnel avec leurs petits ? »

      C’est chouette pour tes colocs, apparemment, d’après les témoignages de véganes que j’ai pu lire, pour celleux qui vivent en couple ou en coloc avec des carnistes, ces derniers diminuent peu à peu leur consommation de produits animaux, et c’est bien je trouve. Que quelqu’un réduise sa portion de produits animaux, c’est déjà un grand pas !

      Je suis d’accord avec toi qu’il ne s’agit pas d’interdire à quelqu’un de manger telle chose, et je ne le ferais pas je pense, même à mes enfants si un jour ils veulent goûter des produits animaux. Chacun est libre de faire ce qu’iel veut après tout. Mais j’estime cependant avoir le droit d’expliquer en quoi manger des produits animaux est mauvais pour soi, pour la santé, pour la planète, pour les animaux, etc.

      En ce qui concerne ma réaction énervée face à la réponse de la végétarienne… Ce qui m’a vraiment énervée c’est qu’elle se définit comme une végétarienne éthique, donc elle a arrêté de manger de la viande POUR les animaux, alors pourquoi elle défend le choix des carnistes ? C’est cela que je ne comprends pas, c’est dommage je trouve…

      Moi non plus je ne perds pas courage 😉 Surtout que bon, ça fait qu’un mois que je suis végane x) J’ai encore beaucoup de temps devant moi avant de sentir la démotivation me submerger… Mais je suis heureuse, plus j’en parle autour de moi, et plus j’ai l’impression de toucher des gens !

      La vérité c’est 42, tout le monde le sait 😉

      J'aime

      • MonoCroc dit :

        Je vais te suivre toi, ton futur article sur la conscience animale m’intéresse beaucoup !
        Si jamais, le livre qui m’a fait prendre conscience de ça (enfin, j’ai tout de même « toujours » eu conscience de ça mais avec mes chiens), est « L’animal est une personne, pour nos soeurs et frères les bêtes » de Franz-Olivier Giesbert -personnage public que j’apprécie guère mais qui dans ce cas précis m’a vraiment touchée.

        Aimé par 1 personne

  2. Suny dit :

    Bonjour!
    Dans l’absolu je suis d’accord avec toi, manger de la viande revient à tuer injustement un être vivant et n’est pas un choix respectable d’un point de vue éthique et humain (humain dans le sens doué de compassion). Mais dans les faits, c’est quand même compliqué de reprocher à quelque chose comme 97% de la population de choix, que je considère plutôt comme un non-choix, de rester collés à une habitude millénaire et à un lavage de cerveau quotidien.
    C’est pour ça que quand on me lance sur le sujet, je préfère toujours éviter le côté éthique, qui est trop souvent considéré comme de l’extrémisme et ferme beaucoup de portes à des discussions intéressantes, pour préférer l’aspect santé et environnement, qui parle beaucoup plus aux gens, comme tu le fais bien remarquer.
    Donc, pour ma part, je suis de ces végétariens qui « respectent » le « choix » des carnistes, dans le sens où même si dans le fond je n’ai aucun respect pour ce choix, je n’irai pas leur faire un procès à chaque fois, parce que je sais que dans une grande majorité des cas, c’est seulement un manque de réflexion sur le sujet, un manque d’information / trop plein de fausse informations et surtout une habitude difficile à abandonner.
    Je ne sais pas si j’arrive à bien m’expliquer… j’espère que si ^^
    Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

    • Mikachu dit :

      Tu as réussi à bien t’expliquer, no soucy 🙂 Et je suis comme toi, je ne vais pas faire un procès à chaque carniste qui m’explique que je dois le respecter aussi, ça serait trop long et ça me déprimerait à force de répéter toujours la même chose. En fait je ne l’ai d’ailleurs jamais expliqué, que ce n’était pas un choix de manger de la viande, parce que je n’ai jamais eu le courage d’entrer dans ce débat, parce que je n’aime pas me faire traiter d’extrêmiste aussi… Donc je ne dis pas que je respecte, généralement je change de sujet…

      J'aime

  3. MonoCroc dit :

    (Bien entendu ça ne veut pas dire qu’il faut donc cautionner le viol ou le racisme simplement parce que des gens voient le monde différemment, hein. Ce que je voulais juste dire est qu’en tant que simple végétarienne, je peux tout à fait comprendre ce qu’a essayé de dire la personne dont tu parles. Après tout, que pouvons-nous faire ? Kidnapper les mangeurs de viande & les torturer jusqu’à ce qu’ils disent n’aimer que le quinoa ? 😉
    N’oublions pas que question bouffe, ce sont les lobby agroalimentaires qui dirigent. Pas seulement les consommateurs qui ne sont pas toujours complices mais aussi « victimes ».)
    Bref, je m’étale ! Je file !
    Je voulais apporter un p’tit bout à ce débat que je trouve vraiment très intéressant 🙂

    Aimé par 2 personnes

    • Mikachu dit :

      En fait mon idée (avec un autre végane) c’était de kidnapper tout notre entourage carniste, de les enfermer dans un cinéma et de les forcer à regarder Cowspiracy 😀

      A force de parler de ce film devant mes amis carnistes, il y en a un, pur carniste qui aime manger des bouts de viande bien sanglant, qui a voulu le voir, juste pour voir l’effet que ça pouvait produire. Alors il n’est pas devenu subitement végane, mais il a commencé à diminuer sa consommation de lait et de fromage, et je trouve déjà que c’est chouette ^^

      Les lobby agroalimentaires et les pensions qu’ils versent à l’éducation, à la télé, aux médecins, etc. pour que tout le monde continue de dire que boire du lait c’est bien et que manger de la viande permet de rester en bonne santé… Oui je sais que les consommateurs sont aussi victimes de tout ce matracage publicitaire 😦 Heureusement on est là nous 😉

      J'aime

  4. Les Flâneuses dit :

    Ce débat est toujours animé, je ne m’en sors jamais aussi bien que je ne le souhaiterais !
    Tes comparaisons me parlent, je n’y avais jamais pensé… Mais je me demande si un omni y est réceptif, à mon avis ce qui restera de la discussion sera plutôt « iel m’a comparé à un violeur » que « est-ce qu’il serait temps que je repense mon alimentation ? »

    Je pense que notre société actuelle a su créer une vraie différentiation de l’animal et de la viande (je m’exprime mal…)
    En gros les personnes qui consomment de la viande ne font plus forcément le rapprochement entre ce qu’ils mangent et l’animal mort… Je pense que si chaque omnivore prenait ses repas face à une photographie d’animal à l’abattoir, beaucoup repenseraient leur façon de manger. Tout ça pour dire qu’à mon avis ce n’est plus vraiment un choix mais une « norme » dont on a du mal à se défaire, si nos parents nous font manger des produits animaux depuis tout.e petit.e c’est presque un automatisme et plus personne ne pense à la souffrance qui se cache derrière.

    Mais je suis d’accord avec toi concernant le fait qu’il y a un problème quand on parle de « choix de manger de la viande » ! Ça me mine souvent le moral, d’ailleurs…

    Aimé par 1 personne

    • Mikachu dit :

      Tu as raison, je ne suis pas sûre que le carniste retiendrait quelque chose d’autre que le « iel m’a comparé.e à un violeur ou quoi ? », mais c’est une comparaison assez forte qui claque bien je trouve 😀 Bon je ne l’ai jamais sortie par contre et je pense que je resterais avec les trois autres exemples…

      Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, les gens ne font pas la connexion entre un morceau de jambon et le porc qui a dû mourir pour cette tranche de jambon. On nous montre des publicités d’animaux heureux d’aller à l’abattoir, ravis de donner leurs vies pour notre plaisir gustatif, on voit des animaux souriants et vivant une belle vie sur les packaging de produits et on en oublie ce qu’il y a derrière les murs.

      Je suis persuadée que si les abattoirs n’avaient pas de murs, près des trois quarts de la planète deviendraient végéta*iens.

      En ce qui concerne les parents qui font manger des produits animaux à leurs enfants, il y a un truc qui m’a toujours ébahie, ce sont les enfants qui décident hyper jeunes qu’ils ne veulent plus manger d’animaux. J’ai rencontré un végane récemment qui, à 3 ans, a dit à ses parents qu’il ne mangerait plus d’animal mort.

      Comment on peut arriver à ce stade de réflexion à cet âge là ? J’ai vraiment beaucoup de respect pour ces véganes qui ont pris conscience aussi tôt de tout cela, et encore plus des parents qui n’ont pas cherché à obliger leurs enfants à continuer à manger de la viande.

      Moi aussi ça me mine le moral… Heureusement qu’il y a la forte communauté de véganes quand quelque chose ne va pas fort ♥

      J'aime

      • Les Flâneuses dit :

        Je suis contente que tu aies répondu 🙂 malgré le nombre de réactions à cet article en plus ^^

        C’est vrai que ta comparaison m’a un peu mis une claque et je me suis dit « ben oui c’est quand même un peu ça en fait… » mais comme tu dis les autres exemples sont moins violents et passent mieux !

        « Les gens ne font pas la connexion entre un morceau de jambon et le porc qui a dû mourir pour cette tranche de jambon. » C’est exactement ce que je voulais exprimer ! Et c’est malheureux.
        Près de chez moi, un tout nouveau panneau a été installé récemment avec la citation : L’agneau, demandez-le à votre boucher ! Et l’illustration d’un adorable petit agneau souriant… Ça m’a donné envie de vomir, j’essaie de ne plus la regarder en passant.

        Je n’ai jamais rencontré d’enfant ne voulant plus manger d’animaux, je trouve ça génial ! C’est fou effectivement, est-ce que ce n’est pas une sorte d’instinct ? En tout cas c’est super 🙂

        C’est clair, il y a plein de gens géniaux avec qui se serrer les coudes 😀

        Aimé par 1 personne

  5. Clem dit :

    Je trouve que c’est pas aussi simple, surtout que ça fait pas 20 ans que tu es végane quand même… Je trouve ton discours un brin moralisateur, quand on pense que manger de la viande est quand même quelque chose qui est là depuis longtemps, nos ancêtres mangeaient de la viande (certes tué dans d’autres conditions mais là n’est pas la question), c’est pas si simple de dire que tout le monde sauf toi et les autres vegan a tort. Non? Je ne pense pas que tous les gens choisissent de manger de la viande, beaucoup le font parce que c’est comme ça c’est tout, leurs parents mangent de la viande, ils mangent de la viande.
    Par exemple moi j’adore les animaux et j’en mange très peu, je mange principalement des poulets achetés sur le marché et donc élevés à proximité, pas tués dans des abattoirs géants toussa. Bref je ne cherche pas à me justifier, je sais ce que je fais et comment je le fais. J’ai aussi des poules dans le jardin, qui vivent très bien, dans un grand poulailler ect. Mais pas de coq. Du coup elles pondent mais ne s’occupent pas de leurs œufs car elles n’ont pas l’instinct maternel (poules pondeuses), bah franchement (et je sais que tu ne seras pas d’accord) mais je vois pas le problème à manger leurs œufs. Elles ne sont pas exploitées mes poules. Et du coup, je ne suis pas d’accord pour qu’on me dise que je fais de la merde, c’est mes choix c’est tout. Même si dans le fond tu as raison, mais ce n’est pas nécessaire d’être aussi extrême je trouve.

    Aimé par 1 personne

    • Mikachu dit :

      Alors, merci déjà d’exprimer ton point de vue, mais tu assumes beaucoup de choses sur moi alors que tu ne me connais pas.

      Premièrement, je ne dis pas que tu fais de la merde, et ton choix n’est en fait pas un choix (cf l’article). Ensuite, le coup de oeufs, moi non plus je ne vois pas le problème de manger les oeufs de tes poules, donc fais toi plaisir en les mangeant si tu veux, je m’en fiche.

      Il n’y a pas d’obligation à être végane depuis 20 ans pour en parler autour de soi. Ce n’est pas parce que tu connais la situation des émigrés Syriens depuis deux jours et que ça te touche profondément que tu vas attendre vingt ans avant de proposer ton aide en tant que volontaire non ? Bah là c’est la même chose, je vois pas pourquoi je devrais attendre x années avant de parler de l’exploitation animale. J’aime dessiner, j’aime informer, donc je ne vois pas où est le problème si je décide de parler de véganisme en dessin.

      Ok nos ancêtres mangeaient de la viande, soit. Est ce que cela veut dire qu’on doit continuer à vivre comme nos ancêtres ? Si c’est cela que tu veux dire, j’espère que tu vis sans électricité, sans eau courante, sans technologie chez toi et sans avoir accès à une supérette où acheter tes produits emballés. Nos ancêtres étaient aussi en mode survie à l’époque, ce qui n’est plus notre cas à présent. On peut très bien choisir de vivre sans produits animaux et vivre en bonne santé, ce qui n’était peut être pas le cas des ancêtres.

      Tous ceux qui mangent de la viande, choisissent de le faire. Il n’y a pas de raison sous-jacente. Ce n’est pas parce que tes parents mangent de la viande (ou des betteraves, ou des abats) que tu dois aussi manger ces aliments non ? A un moment il y a quand même une prise de conscience et ce n’est pas parce que tout le monde dans ton entourage fait quelque chose que tu es obligé de continuer la « tradition ». Tu peux aussi dire stop et choisir d’arrêter.

      Je suis très contente d’apprendre que tes poules qu’elles vivent dans un grand poulailler et que tu aimes les animaux… Moi j’aime les enfants humains, mais ça me viendrait pas à l’idée d’en manger.

      Enfin, pour terminer, peux tu me dire ce qu’il y a d’extrêmiste dans le fait de refuser la violence ? C’est extrême pour toi de vouloir vivre sans faire du mal à un être vivant ?

      Si toi même tu admets que j’ai raison, pourquoi ne changes-tu pas ?

      J'aime

      • Clem dit :

        Ce n’est pas la peine d’être agressive tout de même ! Je pense juste que ce n’est pas la peine d’être aussi obtus et que ce n’est pas en décidant que toi tu as raison et que tous les carnistes sont des sauvages que ton point de vue va passer.
        Je trouve qu’il y a un juste milieu entre décider que tous les produits animaux ne doivent pas être consommés et manger de la viande à foison sans tenir compte de leur provenance. J’utilisais juste mon exemple pour illustrer mais apparemment tu as pris ça comme un racontage de vie. Ce n’était pas le cas. Je voulais juste dire qu’il y a plein de gens qui sont conscients de leurs choix (et oui, ce sont bien des choix), qui aiment les animaux (et les enfants aussi ouioui), mais qui ne sont pas pour autant violents. Et qu’on n’est pas du tout obligé d’en arriver à ton niveau pour être des gens biens et dignes de partager une conversation ou d’exprimer son point de vue.
        Ce n’est pas en comparant le choix d’un carniste de manger de la viande au choix d’un violeur à violer des femmes que tu vas te faire entendre ! Ce n’est pas ça qui va faire « prendre conscience » aux autres que leur choix est mauvais.
        Et pour terminer je ne disais pas être totalement d’accord avec toi, mais qu’au fond, tes idées partaient d’un bon sentiment mais sont un peu poussées à bout.
        Après voilà, ça faisait un moment que je te suivais (notamment sur ton ancien blog) et c’est pour ça que je disais que ça ne faisait pas lgtps que tu avais changé d’alimentation, je trouve dommage que tu te même à juger si violemment les gens qui mangent comme toi tu le faisais encore il y a peu, au lieu d’exprimer tes idées plus huum pacifiquement. Et quand je vois comment tu réponds à mon commentaire qui ne se voulait pas méchant, je comprends bien que je ne suis pas du tout la bienvenue sur ce nouveau blog et que ce n’est pas ici que je trouverai mon bonheur. C’est dommage ! Alors je te souhaite une très bonne continuation et plein de bonnes choses dans ta nouvelle vie végane. Au plaisir.

        Aimé par 1 personne

        • Mikachu dit :

          Je n’ai pas voulu paraître agressive donc je suis désolée si tu l’as mal pris. Ce que je trouve dommage c’est que tu te rebutes dès que j’essaie d’expliquer tes points avancés.

          Concernant le « tu n’es pas végane depuis 20 ans », tu n’es pas la seule personne à me l’avoir sorti, j’ai aussi eu du « tu n’es végane que depuis un mois, tu ne devrais pas pouvoir te permettre de parler de la cause animale aussi tôt ». Il faut que tu saches que pour chaque chose que tu m’as dit, 100 personnes sont passée avant toi, et il est donc normal que je puisse réagir assez violemment, même si ce n’est pas mon but.

          Je suis la première contente quand j’apprends que quelqu’un qui était un gros mangeur de viande commence à réduire sa consommation de viande. C’est déjà quelque chose, c’est un premier pas.

          99.9% de mon entourage est composé de carnistes. Ce n’est pas pour autant que je vais les traiter de sauvages ou de gens mauvais. Je NE JUGE PAS les personnes, mais cela ne veut pas dire que je cautionne leurs actes. Donc il n’y a pas de « niveau » à atteindre pour être une personne bien, je connais des tas de carnistes qui sont des gens biens, comme des véganes, et je sais très bien que le régime alimentaire d’une personne ne définit pas son degré de gentillesse ou d’intelligence.

          Mes idées ne sont pas poussées à bout. Tu as dit que ce n’était pas nécessaire d’être aussi extrême, mais vraiment, pourquoi la non-violence te paraît extrême ?

          Est ce que tu aurais des propositions pour faire réagir les gens ? Si faire des comparaisons te paraît trop poussé, peut être as tu de meilleures idées ? Moi je pense que c’est en choquant qu’on peut faire réagir les gens. Mais si tu penses qu’il y a d’autres moyens, deviens végane, et nous en parlerons ensemble. Je t’assure que ce n’est pas simple de trouver comment faire. Et puis je n’ai pas envie d’être « douce » et « gentille », on parle quand même de plus d’un milliard d’animaux qui meurent chaque année, donc on n’a pas vraiment le temps pour être doux et gentil.

          Ton commentaire n’était pas méchant, mais il me jugeait. Il me jugeait car entre autres, selon toi je dois être végane depuis plus longtemps que ça pour parler de l’exploitation animale.

          PS : les hommes violent des femmes depuis la nuit des temps. Est ce qu’il faut continuer à violer des femmes ? Non. C’est une comparaison qui choque, mais si on y réfléchit bien, c’est exactement la même chose. Les hommes mangent des animaux morts depuis la nuit des temps. Est ce qu’il faut continuer quand on en a pas besoin ?

          J'aime

  6. Darkrevette Blog dit :

    Je suis d’accord avec ce qui à été dit plus haut. C’est comme essayer de sortir quelqu’un d’une secte dans laquelle il aurait baigné toute sa vie. C’est SA réalité, ça façon de vivre, sa NORMALITÉ. Les carnistes (et on en a tous fait partit un jour) ont été élevé comme ça, ils n’ont jamais eu à se poser de questions sur leur alimentation et la facilité veut qu’on ne change pas ses habitudes avec les temps. Bousculer toute sa vie demande du cran, beaucoup de volonté et d’organisation. Etre végétarien, végétalien, végan ou autre c’est aussi (malheureusement) s’attirer des remarques et jugements stupides. C’est compliquer les repas de familles, les sorties au restaurant, etc… Bien des gens refuseront de sauter le pas à cause de toutes ces contraintes sociale et cette « différence » qui sera collé sur le front. Combien de fois j’ai dût me justifier et expliquer pourquoi je ne mangeais plus de viande ? Je ne compte même plus tout comme je ne compte plus les remarques débiles qu’on à pût me faire à ce sujet.
    Au milieu de tout ça il y a des gens comme nous qui OSENT sauter le pas. Au delà d’aimer les animaux et de les respecter. Alors oui, on peut se dire éthique et dire à un carniste « je respecte ton choix », ça veut simplement dire qu’on respecte le « non-choix ». (en réalité) Car là où il y a un réel choix, c’est dans celui de devenir végan &co.
    Après je suis d’accord, il y a beaucoup d’ignorance et surtout beaucoup d’a priori sur le sujet. On associe trop facilement le fait d’être végétarien, végétalien, végan ou autre à des carences et une santé fragile. Ça n’aide en rien.
    Et pour le reste, il faut se le dire, l’argument « des animaux se font tuer / massacrer » pour ce qui tu as dans ton assiette ne touche pas tout le monde. Ça en laisse beaucoup indifférent.

    Aimé par 1 personne

    • Mikachu dit :

      Je suis d’accord avec toi, surtout concernant le dernier point ; malheureusement, beaucoup de gens s’en foutent complètement du sort des animaux et c’est pour cela que j’aime également parler des aspects santé et avenir de la planète. J’ai lu sur un blog abolitionniste qu’il fallait toujours parler de l’exploitation animale en premier, et je suis d’accord pour dire que c’est LE sujet le plus important, mais pas quand on a à faire à des gens qui n’ont aucune compassion pour les animaux. Cela les laisse indifférent, donc là il est toujours bien de parler du reste, et c’est d’ailleurs grâce à ce « reste » que l’un de mes potes carnistes veut faire la transition pour être végétarien d’ici six mois 😀

      Je ferai un post spécialement sur ce sujet 🙂 Après, tout le monde n’a pas le même point de vue, mais moi je suis d’accord sur ça.

      J'aime

  7. crocomadaire dit :

    Il faut savoir faire la part des choses et ne pas être violent dans ses propos, surtout si être végane est prôner la non-violence.

    On met beaucoup d’étiquettes sur tout, lui il est carniste, elle est végane…

    Je ne consomme plus de produits d’origine animale depuis 4 mois, pour des raisons de santé au début, puis mon choix a évolué pour des raisons éthiques. Je ne me définie pas pour autant comme végane, car c’est une étiquette. Si on m’invite à manger, je dit juste : oui, mais c’est moi qui fait la cuisine, car je ne consomme pas de produits d’origine animale.
    Et c’est beaucoup mieux accueilli qui de dire : « je suis végane ». Car pour beaucoup, végan = extrémiste.
    Je ne cherche pas à convertir tout le monde autour de moi, je ne passe pas mon temps à parler du véganisme ou du droit des animaux ; je laisse les gens venir à moi, me poser des questions de pourquoi je ne mange pas de produit d’origine animale. Ça me permet d’expliquer calmement, mais surtout d’avoir un auditoire ouvert d’esprit. Et de ne pas avoir l’étiquette « végane » sur le dos. Ça me permet de leur faire découvrir la cuisine végétale tout en douceur.
    On veut tous changer le monde, mais on ne peut pas le forcer, il faut que ça se fasse en douceur pour le moment. Surtout que la France est très en retard sur le véganisme, par rapport aux autres pays d’Europe ou même les États-Unis.

    Par rapport aux poules élevées dans un jardin pour leurs œufs, Je considère que si les animaux sont bien traités et heureux, bien sûr que l’on peut consommer leurs œufs.
    Les gens qui savent ce qu’est exactement un œuf peuvent choisir de ne pas en consommer (un oeuf est expulsé par l’organe génital féminin d’une poule, quand elle n’a pas été fécondée. C’est donc ses règles !).
    Et il faut se méfier de la viande sur le marché. Même si le producteur vient en personne vendre ses produits, il vend 50-100 ou même plus de volailles par jour de marché (les cuits, les pas cuits, les pintades, les canards, etc). s’il fait le marché une fois par semaine, ça revient à beaucoup par mois et ans. Et il est fort probable que toutes ces volailles ne soit pas gardé dans un immense endroit ouvert et à l’air frais. Et puis bon, ils sont vivants avant d’être morts et rôtis !

    Aimé par 1 personne

  8. Psyker dit :

    En tant que vegane, j’espère que toi aussi tu achètes du fairtrade comme moi.
    Et que tu n’es pas comme certains veganes qui ne soucient pas que leurs vêtements, chaussures, iphones, jouets pour enfants soient fabriqués par des adultes et des enfants dans des conditions inhumaines. Pour ne citer qu’un exemple, l’effondrement d’une usine de textile au Banglandash en 2013 , le « Rana Plaza » travaillant pour diverses grandes marques internationales de vêtements: mango, bennetton, etc..
    Bilan 1217 morts. La majorité des victimes étaient des femmes pauvres.

    Après la catastrophe meurtrière, Carry Somers, créatrice de la marque Pachacuti et pionnière de la mode éthique et équitable au Royaume-Uni, a lancé le mouvement Fashion Revolution Day. Depuis 2014, le 24 avril, date de l’effondrement du Rana Plaza, les internautes des 68 pays participants, sont invités à se prendre en photo avec un vêtement, dont l’étiquette est apparente, et à la poster sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #whomademyclothes (« Qui a fabriqué mes vêtements », en Français). Ces actions, ont pour but de montrer le vrai coût de la mode et les dysfonctionnements de l’industrie mais aussi, d’inciter les marques de vêtements et d’accessoires, à avoir une approche plus éthique et durable lors de la confection de leurs collections.

    En 2014, de nombreuses personnes ont répondu à l’appel et interpellé les marques sur les réseaux sociaux. Toutefois, très peu d’entre elles ont répondu et, pour celles qui l’ont fait, les informations données sont restées vagues26.

    J'aime

    • Mikachu dit :

      Salut Psyker 🙂

      Je ne me suis pas vraiment intéressée au fair trade en devenant végane, mais je ne me sens pas plus concernée que cela ; en juin 2015, je me suis mise au défi de ne plus acheter de fringues/accessoires/chaussures, à moins d’en avoir RÉELLEMENT besoin. J’ai tenu 15 mois. Depuis j’ai acheté 3 tee à des refuges animaliers, et je n’ai pas pensé à demander d’où venait la matière première. La prochaine fois je penserai à demander. Je ne fais plus ce défi, mais ça m’a appris que je pouvais très bien vivre plus d’un an sans rien m’acheter, et je compte bien continuer sur cette lancée 🙂

      J'aime

Un mot à dire :) ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s